Gardiens de la galaxie 3: le crowdfunding a été créé pour tenter de convaincre James Gunn à plusieurs reprises

Gardiens de la galaxie 3: le crowdfunding a été créé pour tenter de convaincre James Gunn à plusieurs reprises

Fin juillet, Disney a décidé de remercier James Gunn pour le poste de directeur de Galaxy 3 Watchmen . Malgré ses nombreux efforts, Disney ne s'est pas cassé et ne s'est pas levé. Cependant, les fans n'ont pas perdu espoir et ont commencé à essayer de voir James Gunn retourner au travail.

Avez-vous vu cela : [Zone 42] Cet artiste réalise d'incroyables illusions d'optique avec seulement des fonctionnalités

Le montant rapidement collecté

La semaine dernière, le groupe Guardian Family a décidé d'ouvrir le projet Go Fund Me, le site de financement participatif, afin de consolider Disney et de voir James Gunn répété. Leur technique est assez simple: recueille 2000 $, loue deux panneaux d'affichage par mois et écrit le slogan " Rehire James Gunn " (" Rehire James Gunn" Français ) Le slogan affiché sur la plaque, dont le dessin a été modifié pour saisir les yeux et se démarquer, a fonctionné.

En parallèle : Meilleures offres du jour: Pocophone F1 -26%, DJI Ryze Tello -43%, OnePlus 6 -30%

Deux panneaux seraient construits sur 4 000 kilomètres, l'un en face du parc Disneyland à Orlando, en Floride, en face d'Anaheim, en Californie. Au moment de la rédaction de ces lignes le projet était déjà passé de 1 800 dollars sur 2 000 demandés. Si le montant estimé n'est pas disponible, les victimes seront renvoyées sur les comptes bancaires de leurs expéditeurs respectifs. Il semble que les fans qui ont participé au projet aient pensé que les deux panneaux semblaient pousser pour Disney. Pour atteindre autant de personnes que possible, des slogans seront affichés pendant les périodes scolaires.

À ce crowdfunding sur le site de Change.org, qui demandait la réutilisation de James Gunn, la pétition vient d'être transférée à 400 000 signatures (actuellement 412 400 signataires). Néanmoins, Chandler Edwards, le créateur de cette pétition, est conscient que ses efforts n'affecteront probablement pas la décision de Disney. Parler reste formel: "qui ne tente rien, n'a rien".