Combien coûte une création d’entreprise en 2019 ?

Vous avez envie de créer votre activité ? Une création d’entreprise doit être pensée en amont pour évaluer les frais et charges que vous allez devoir supporter. Nous vous aidons à faire le point. Cet article ne parle que des frais liés à la création proprement dite :

Le statut :

Il est évident que les frais relatifs à la création d’une entreprise vont changer en fonction du statut juridique que vous allez choisir. Ainsi, une entreprise individuelle, une EIRL ne nécessitent pas de capital. Une SARL, une EURL, une SAS ou une SASU ont besoin d’un capital minimum d’un euro. Une SA nécessite un capital minimum de 37 000 dont la moitié à verser à la création. La rédaction des statuts peut quelquefois nécessiter les services d’un expert-comptable ou d’un avocat ; ce service étant bien entendu payant. On parle ici d’un coût pouvant aller jusqu’à 5 000 si l’entreprise est complexe du fait du nombre d’associés, par exemple.

Les formalités d’inscription :

Une société commerciale vous coûtera environ 290 euros. Une EI qui exerce une activité commerciale payera 30 euros pour son inscription. Une EI avec une activité artisanale devra s’acquitter de 190 euros. L’immatriculation est gratuite pour les activités libérales.

Une préparation payante pour les artisans :

La chambre de métiers propose un stage obligatoire et payant pour les artisans, avant leur installation. Ce stage pour lequel on leur délivrera une attestation de suivi de stage leur coûtera 260 euros. Il faut présenter cette attestation pour pouvoir s’immatriculer. Il est à noter que ce tarif peut changer dans les différentes zones de l’hexagone.

Le journal d’annonces légales :

Une société commerciale se doit de faire paraître une annonce signalant leur inscription. Le journal doit obligatoirement être situé dans le département du siège social. Pour cette parution, on estime le coût entre 150 et 230 euros.

Les autres frais à prévoir :

Ces frais sont communs à toutes les entreprises, néanmoins, il faut en adjoindre d’autres, en fonction de la nature de votre entreprise : Matériel, loyer, frais bancaires, électricité et téléphone etc. Si certaines dépenses sont à considérer comme des impondérables, d’autres peuvent être clairement anticipées. Quand on élabore un projet d’entreprise, on doit réaliser une estimation de son bénéfice à l’année, mais aussi de ses dépenses. Ces données sont indispensables pour voir si votre projet est viable.

Pour vous aider à faire cette estimation, vous pouvez vous faire aider par des organismes qui accompagnent les futurs créateurs d’entreprises. BGE, CCI ou Chambre de métiers en font partie. Ces prestations sont souvent gratuites pendant un nombre d’heures d’accompagnement. Etre réaliste vous permettra d’avoir une vision nette de ce que peut donner votre projet.

Après la création, d’autres frais vont également être générés par l’entreprise, en fonction de sa composition, notamment. Impôts et taxes, salaires si vous avez des salariés, coût d’un expert comptable etc…