Comment insonoriser une boîte de nuit ?

Les boîtes de nuit sont soumises à des réglementations en matière d’isolation phonique. En effet, les musiques fortement amplifiées et le tapage des clients peuvent occasionner une véritable gêne pour le voisinage. De ce fait, la loi anti-bruit exige de ces établissements d’avoir une parfaite isolation acoustique. Si les propriétaires ne le respectent pas, ils peuvent encourir une lourde peine d’amende et se voir retirer leurs licences d’exploitation.

Le contrôle des niveaux de bruits

Il peut être très difficile pour les responsables de contrôler les niveaux de bruits dans un endroit comme une boîte de nuit ou un bar. Au fur et à mesure que les clients boivent, le ton montera de plus en plus. Or, les surfaces réfléchissantes dures de l’endroit s’associent pour créer un effet d’écho aux ondes sonores de part et d’autre de la pièce.

Ces échos produisent des bruits de fond assourdissants et désagréables Ainsi pour pouvoir s’entendre, les clients sont obligés de parler très fort. Ce mélange d’échos et de voix génère un bruit très dérangeant et affecte le confort de l’environnement à l’intérieur, tout en affectant le voisinage. Pour éviter cela, il est conseillé d’installer un système d’insonorisation efficace et adapté à la boîte de nuit comme vous pouvez voir ici.

Les solutions acoustiques appropriées

Pour éviter les problèmes avec la loi et le voisinage, il faut mettre en place des solutions acoustiques efficaces. Pour cela, il est conseillé d’entamer des travaux d’insonorisation qui auront pour but d’éliminer les échos afin d’obtenir une meilleure qualité de son. Vous pouvez contrôler les pics de bruit en installant des panneaux acoustiques sur les murs et le plafond.

Ces derniers sont en effet conçus pour absorber efficacement les échos sonores. Pour définir les solutions acoustiques les plus adaptées, il faut faire un diagnostic complet de la salle. Cette étape doit être prise en charge par des professionnels. Pour obtenir une bonne insonorisation, il faut installer suffisamment de panneaux acoustiques.

Leur emplacement n’influe en rien sur les capacités d’absorption. Par contre, ils existent dans différentes dimensions, couleurs et tailles. Vous pourrez facilement les assortir avec la décoration de la boîte. De plus, ils ne nécessitent pas de lourds travaux d’aménagement étant donné qu’ils peuvent être posés directement sur le mur, le plafond ou suspendus.

Pour déterminer le nombre de panneaux nécessaires, il faut tenir compte de la forme, de la taille ainsi que de la texture des surfaces. A noter que la mousse acoustique n’est pas recommandée pour l’isolation phonique d’une boîte de nuit. Certes, elle est efficace pour un studio d’enregistrement, mais peut se décomposer rapidement avec le temps.

Insonorisation des portes et des fenêtres

Les portes et les fenêtres sont les principaux endroits où fuient les sons. Pour éviter cela, vous pouvez installer des joints acoustiques sur le haut du cadre et les côtés. Il existe une large gamme de joints sur le marché. Veillez donc à choisir des modèles de bonne qualité pour garantir un résultat optimal.

Pour éviter que le son ne s’échappe par l’avant ou l’arrière, il faut songer à un aménagement de type lobby pour isoler efficacement le son entre deux portes séparées par un hall. Ainsi, lorsque l’une est ouverte, l’autre restera fermée pour ne rien laisser filtrer.

En ce qui concerne les fenêtres, il faut installer des doubles-vitrages pour isoler le bruit. D’ailleurs, c’est une obligation pour les bars et les boîtes de nuit. Veillez aussi à ne pas percer de trous dans les murs quand vous vous chargez de la ventilation car le son pourrait s’échapper facilement. Faites-le uniquement si vous prévoyez de construire une boîte autour.