Tout sur la fiscalité

Vous devez savoir qu’une partie de vos revenus, peu importe leur source, est prélevée par le FISC pour régler vos participations sociales annuelles. C’est une démarche obligatoire et à faire chaque année, et ce, pour tous les ménages. Et chaque année, pour compliquer davantage la tâche, des modifications dans la loi fiscale en vigueur ou dans les systèmes de prélèvement et les abattements sont annoncées et mises en application. Voici donc quelques must know pour être sûr de ne pas payer trop cher pour 2019.

Fiscalité : plus vous gagnez, plus vous payez

Le système des prélèvements fiscaux n’a pas changé depuis des décennies. Le principe est simple : « plus vous gagnez, plus vous paye ». Les agents d’impôts basent leur calcul en effet sur ce qu’ils appellent « votre assiette fiscale ». Ils prennent en compte votre revenu annuel, les loyers que vous percevez si vous avez fait un investissement locatif, les revenus de vos divers placements, etc. Ils appliquent ensuite un taux de prélèvement qui variera en fonction de la source du revenu et de votre profil. Ce dernier sera indiqué dans votre demande de recouvrement.

En ligne, quelques experts vous proposent une formation finance qui vous permettra de connaître les différents taux de prélèvement, dont notamment celui auquel vous serez soumis. Ce qui vous permettra de mieux vérifier votre niveau de participation et de réclamer la différence en cas d’erreur.

Des abattements possibles

Pour réduire leurs participations sociales, certains contribuables ont trouvé la parade : les systèmes d’abattements fiscaux. Selon la formation finance en ligne, l’État encourage en effet quelques investissements en proposant à ceux qui y prétendent une réduction des participations sociales annuelles. Attention, les bénéfices que l’on peut tirer de ces programmes diffèrent d’une situation à une autre. Mais des simulateurs en ligne vous aideront à pifométrer les vôtres si besoin est.

Parmi les investissements les plus connus et qui peuvent vous faire profiter d’un certain abattement, on peut citer entre autres la pierre. Loi Pinel, Loi Marlaux, et bien d’autres peuvent réduire vos participations sociales jusqu’à 30 000 euros sur 9 à 12 ans. Il y a également les prestations bancaires comme l’assurance vie qui profite d’une situation fiscale avantageuse et les placements à l’étranger, dont les DROM-TOM.

Tout savoir sur les systèmes de prélèvement

Chaque année, vous ne pourriez pas échapper au payement des cotisations fiscales. Vous pouvez pour ce faire vous déplacer et payer en espèce ou faire un virement automatique par an pour vous faciliter les démarches. Dans un cas comme dans l’autre, une formation actualité fiscale vous donnera les étapes à suivre pour éviter d’y perdre plus de temps qu’il n’en faut.

Depuis quelques années, les salariés profitent d’une certaine facilitation de payement d’impôt. En effet, la nouvelle loi fiscale impose la charge du payement des taxes sur les revenus aux employeurs. Dit autrement, vous toucherez par mois directement votre salaire, taxes déduites. Ce sera ensuite à votre employeur de reverser la somme et de faire les démarches pour ce faire. Attention, cette nouvelle règle s’applique uniquement aux grandes entreprises qui comptent plusieurs dizaines d’employés.

Laisser un commentaire