Le redémarrage de Resident Evil reçoit les premières photos

« Welcome to Raccoon City » marque non seulement un redémarrage pour les théâtres de la franchise « Resident Evil », mais aussi l’espoir des fans et des passionnés de la série Capcom de voir une véritable adaptation des jeux pour grands écrans. Ce lundi (30), le site de jeu IGN a révélé le synopsis officiel et les premières images de la production.

Lire également : Lorsque la police rejoint le Super Smash Bros voisin, c'est bruyant

Réalisé et scénarisé par Johannes Roberts (« Deep Fear’), le nouveau film est basé directement sur les deux premiers titres de la saga, qui raconte comment Raccoon City est passé d’un centre industriel à une ville terrifiante du Midwest après l’épidémie de T-Virus en 1998, lors de la « nuit fatidique » déjà connue des joueurs et fans de jeux.

Sur

Cela peut vous intéresser : [Bon à savoir] Une espèce ordinaire inspirée par le film de Rio, disparaissant dans la nature

les photos officielles (voir ci-dessous), vous pouvez voir pour la première fois les visuels de Leon S. Kennedy (Avan Jogia, de ‘Zumbiland : Shoot Twice’), Claire Redfield (Kaya Scodelario, de « Maze Runner »), Jill Valentine (Hannah John-Kamen, de ‘Man- Ant and the Vespa), Albert Wesker (Tom Hopper, de « The Umbrella Academy »), Chris Redfield (Robbie Amell, de The Flash) et Lisa Trevor (Marina Mazepa, de Rogai For Us).

« Resident Evil : Welcome to Raccoon City » : Leon, Claire et d’autres impriment les nouvelles images promotionnelles du film. Image : Sign/reproduction

Dans une interview accordée à IGN, Roberts a révélé à quoi ressemblait le concept du nouveau film et comment la production se concentre sur la capture du climat de terreur et de jeux de confiance. « ‘Welcome to RacconCity’ n’a vraiment rien à voir avec la franchise précédente. Il s’agit de revenir aux jeux et de créer un film qui est beaucoup plus un film d’horreur que le type d’action de science-fiction des films précédents. J’ai été extrêmement influencé, en particulier, par le remake du deuxième match et je voulais vraiment capter le ton imbibé d’atmosphère qu’il avait », a-t-il dit.

Selon le réalisateur, des films d’horreur des années 1970 tels que « The Exorcist », « The Illuminate », « Blood Winter in Venice » et « Assault on the 13th DP » ont contribué à la production dans son ensemble et ont contribué à développer l’atmosphère idéale pour les enregistrements avec la distribution — que le cinéaste exalte en pointant que le travail de chacun devant les caméras a rendu tous les personnages de preuve importants pour l’histoire.

« La [plus grande] différence dans ce film par rapport aux films de sonages cosplay qui ont des cheveux et des costumes égaux aux personnages de [jeu]. Tout au long du processus de sélection des acteurs, il était extrêmement important de trouver des personnes qui incarnaient l’esprit et l’énergie des personnages que je voulais dépeindre », a déclaré Roberts. « Je pense que souvent dans les adaptations de jeu, l’un des grands défauts peut être de choisir quelqu’un pour ressembler visuellement aux personnages — en lui donnant la même coupe de cheveux et les mêmes vêtements, mais sans essayer de donner au public ce qu’un film fait mieux qu’un jeu : créer un personnage tridimensionnel avec lequel vous pouvez vraiment connectez-vous. »

En savoir plus :

En plus de Roberts à la tête du nouveau long métrage, Robert Kulzer, James Harris et Hartley Gorenstein sont aux soins de la production, tandis que Martin Moszkowicz et Victor Hadida agissent en tant que producteurs exécutifs. La distribution du film aux États-Unis (États-Unis) et dans diverses parties du monde est due à Sony Pictures.

La sortie de

« Welcome to Raccoon City » est prévue le 24 novembre aux États-Unis. Depuis que Capcom a lancé le titre qui a pratiquement inauguré le genre Survival Horror en 1996, « Resident Evil » est devenu l’une des franchises de jeux les plus réussies de tous les temps, avec plus de 100 millions de jeux vendus dans le monde entier.

Avec six films produits par Constantin Film, « Resident Evil » en salles a rapporté plus de 1,2 milliard de dollars dans le monde entier, ce qui en fait la saga basée sur les jeux vidéo la plus rentable de l’industrie.

Source : IGN