La rumeur de l’iPhone 13 avec « connexion satellite » n’est peut-être pas ce que vous imaginez | L’analyste des télécommunications

La

En parallèle : [Zone 42] La photo d'œuf devient la publication la plus préférée sur Instagram, qui compte plus de 25 millions

Ming-Chi Kuo y est souvent assez fiable lorsqu’il s’agit de rumeurs sur Apple, et il dit dans une note aux investisseurs que l’iPhone 13 supportera la connexion par satellite en orbit terrestre basse (LEO). Ce serait le premier smartphone destiné au grand public à apporter cette fonctionnalité… mais il y a de bonnes preuves que cela ne devrait pas se produire – tout semble être un gâchis impliquant Globalstar.

Probable iPhone 13 Pro (Image : Playback/EverythingApplePro)

Dans le meme genre : Game of Thrones: Quod le procès de Nikolay Coster-Waldau gâche la seison 8

Selon Apple Insider, Kuo affirme que l’iPhone 13 sera doté d’un matériel capable de se connecter à des satellites en orbite basse, capable de passer des appels et d’envoyer des messages sans avoir besoin de connexion 2G, 3G, 4G ou 5G. Cela serait possible grâce à un modem Qualcomm X60 personnalisé pour prendre en charge les bandes 53 et n53 utilisées par Globalstar, un fournisseur de communications par satellite.

Pour Kuo, le « scénario le plus simple » serait que Globalstar s’associe à des opérateurs locaux afin que l’utilisateur puisse accéder au service de communication par satellite sur l’iPhone 13.

La rumeur devient plus intéressante lorsque l’on se souvient que l’une des entreprises qui fournit une connectivité satellite en orbite basse est SpaceX d’Elon Musk avec son Internet Starlink. Il dispose de 1 500 satellites dans l’espace et de 100 000 clients.

Amazon, à son tour, a le projet Kuiper, dont les premiers satellites Internet devraient être lancés cette année. Hughesnet et OneWeb se sont associés pour lancer un concurrent pour Starlink ; et Immarsat promet un réseau spatial qui se combine avec la 5G terrestre.

Cependant, pour communiquer à travers le spectre Ka/Ku avec des satellites à basse orbites, il est nécessaire d’utiliser des antennes haute puissance – c’est quelque chose qui convient à la fois à Starlink et aux autres entreprises. C’est pourquoi ce type de service est principalement appliqué sur le haut débit fixe, et non sur un appareil mobile comme l’iPhone.

La plupart des téléphones satellites disposent d’une antenne visible. Apple laisserait-il intégré à l’iPhone ? Avait-elle une petite couverture exclusivement pour aider à retransmettre le signal ? Cette question demeure également.

iPhone 13, Globalstar et la confusion sur les satellites

Antenne satellite utilisée par le téléphone de Globalstar (Image : Steve Jurvetson/Flickr)

En outre, la rumeur concernant l’iPhone 13 et Globalstar n’a peut-être rien à voir avec les satellites.

Sascha Segan, analyste des télécommunications chez PCMag, explique sur Twitter que Globalstar est une société satellite, mais possède également une bande de spectre terrestre dans la zone 2,4 GHz – il s’agit du bandes 53 et n53 que nous avons déjà mentionnées.

Ce spectre Globalstar ne peut être utilisé que dans les communications terrestres, et non avec des satellites : par exemple, en novembre La du Brésil, du Canada et du Kenya ; c’est aux opérateurs de l’adopter ou non.

Globalstar essaie de marquer les groupes b53/n53 depuis une dizaine d’années. Au départ, l’idée n’était pas de les utiliser sur des connexions cellulaires, mais sur le Wi-Fi. La technologie, appelée TLPS (service terrestre de faible puissance), est dans la bande 2,4 GHz. Pour convaincre l’industrie d’adopter cette norme, l’entreprise a même critiqué le Wi-Fi 5 GHz, qui a fini par gagner le différend.

En 2017, Globalstar a obtenu l’autorisation de la FCC – équivalente à Anatel aux États-Unis – pour utiliser la bande 53 sur les réseaux cellulaires. Il a remporté une version pour la 5G, appelée n53, qui fait partie de la norme officielle. Le travail de l’entreprise consiste maintenant à convaincre les opérateurs d’utiliser ces fréquences ; pour cela, les fabricants de téléphones mobiles doivent également adopter des modems compatibles.

Le modem Qualcomm X60 standard ne prend pas en charge b53 ou n53, mais Kuo indique que l’iPhone 13 aura une version personnalisée qui se connecte à ces fréquences. Le Qualcomm X65, prévu pour 2022, devrait bénéficier d’un support natif pour les deux bandes. Cependant, rien de tout cela n’a à voir avec la connectivité par satellite, comme le suggère la rumeur.