Apprendre à gérer l’échec au travail

L’échec au travail est une chose à laquelle nous devons faire face tout le temps. Les échecs explicites et les sentiments d’échec sont des éléments qui surviennent tout au long de toute carrière professionnelle : apprendre à gérer l’échec au travail est essentiel pour n’importe qui.

L’échec au travail peut générer des sentiments d’échec personnel et avoir de nombreux effets négatifs, ou il peut être la base d’un apprentissage capable de faire grandir les personnes qui le traversent.

Avez-vous vu cela : Jump Jump: Une nouvelle fonction symbolique relie Goku, Freezer, Luffy et d'autres.

Qu’est-ce que l’échec professionnel ?

L’échec professionnel peut prendre plusieurs formes. D’une première définition, l’échec apparaît lorsque les objectifs fixés ne sont pas atteints.

Surmonter un échec professionnel consiste donc à se remettre de ces occasions où les niveaux de vente souhaités n’ont pas été atteints, ou vous n’avez pas reçu la promotion que vous attendiez, les projets n’ont pas fonctionné. Avec ces exemples d’échec au travail, nous voyons que l’échec au travail est tout simplement le contraire du succès.

A lire également : Aller au Vélociraptor pourrait être un survivant de votre vie!

Cependant, on peut quand même aller un peu plus loin dans cette définition, car l’échec ne signifie pas la même chose pour tout le monde, et il n’a pas non plus les mêmes effets. Pour cette raison, apprendre à surmonter l’échec est une activité qui implique de bien se connaître et de connaître la place que chacun occupe.

Échec professionnel pour les personnes

Les gens sont différents. Ce qui pour l’un peut signifier un grand échec professionnel, pour un autre peut-être pas. De la même manière, de petites erreurs peuvent générer de grands sentiments d’échec chez certaines personnes.

On ne peut définir ici ce qu’est l’échec en psychologie, mais le domaine alerte sur ses effets négatifs : des cas de stress, d’anxiété et même de dépression dus à l’échec professionnel ont été diagnostiqués.

Le succès au travail est généralement davantage lié à des facteurs subjectifs et psychologiques qu’à des facteurs objectifs, de la même manière que l’échec au travail est un facteur émotionnel humain, pas seulement des faits.

C’est pourquoi le sentiment d’échec au travail affecte la motivation au travail et dans la vie, il n’est pas facilement mesurable et de nombreuses façons peuvent être prises pour s’en remettre.

Échec du travail pour les entreprises

Pour les entreprises, en revanche, l’échec au travail a des composantes mesurables et vérifiables. En général, pour comprendre qu’une entreprise est défaillante, deux composantes sont prises en compte :

Actions répétées qui n’atteignent pas les objectifs proposés.

Taux de roulement élevé de la main-d’œuvre.

La rentabilité ou la croissance d’une entreprise, qui sont aussi des indicateurs de réussite sont vues comme des objectifs atteints ou non. Faire face à l’échec au travail, c’est faire face à une main-d’œuvre démotivée, à des environnements de travail avec un mauvais environnement de travail, à des personnes peu engagées. La clé pour le surmonter est d’organiser un organigramme pour éviter l’échec professionnel et de développer des stratégies de fidélisation et de motivation.

Comment faire face à l’échec professionnel ?

Pour tout cela, il n’y a pas de recette définitive qui enseigne comment surmonter un échec au travail. Cela dépend de chaque personne et de chaque organisation. Cependant, de nombreuses mesures sont à prendre à cet égard. Voyons quelques-uns.

Analysez les erreurs et apprenez-en.

Pour faire face à l’échec professionnel, la première chose est d’accepter que nous ayons échoué : assumer nos responsabilités. Bien que parfois d’autres interfèrent également, il est absolument important de prendre en charge la situation et de revoir les erreurs afin qu’elles ne se reproduisent plus.

Les échecs au travail ne sont pas tellement s’ils sont des tests ; ils ouvrent la voie du succès. L’urgence nous la fait oublier, mais personne n’atteint ce qu’il cherche sans obstacle.

Évaluez votre situation

Souvent, les sentiments d’échec au travail viennent du fait que nous ne sommes pas à l’endroit où nous aimerions être.

Parfois, vous ne vous sentez pas bien parce que vous n’êtes pas d’accord. Ceci est mélangé avec l’échec au travail. Défoulez-vous, communiquez avec vos proches et prenez le temps d’évaluer votre situation. C’est effrayant, mais parfois vous avez besoin d’une transformation de carrière. Si nous ne sommes pas satisfaits de ce que nous faisons, les sentiments d’échec au travail ne cesseront d’apparaître.

Transformations comportementales

Avoir de l’initiative dans le travail est quelque chose de difficile à réaliser si les sensations d’échec au travail sont imposées aux gens. Pour cette raison, il est recommandé pour ces situations d’adopter une perspective comportementale pour modifier les petites habitudes, considérant qu’avoir un quotidien plus dynamique facilite la motivation. La thérapie par la parole est également un excellent moyen pour surmonter les épreuves dans une entreprise. Pour cela, vous pouvez consulter un psy en ligne qui pourra aider les dirigeants. Vous trouverez les bienfaits de ce thérapie sur https://psyenligne-frederic-duplessy.squarespace.com/ . Vous pouvez aussi adopter les stratégies peuvent être les suivantes :

  • Réservez une partie du temps chaque jour pour faire des activités que vous aimez, peu importe à quel point vous êtes coincé.
  • Partagez un moment de chaque journée avec un être cher, entre amis ou en famille, prenez un café ou échangez quelques messages.
  • Faire de l’activité physique pour se vider l’esprit, qu’il s’agisse d’une promenade ou d’un entraînement plus intense, l’activité physique réduit le stress et détend l’esprit.
  • Mentalisez au quotidien vos objectifs du jour, pour être concentré et ne pas perdre de temps en distractions.

Pour les entreprises : motiver les gens

L’échec est inévitable, d’une certaine manière, tout ne s’arrangera jamais parce que c’est ainsi que le monde est. Il appartient aux entreprises de prendre soin de leurs collaborateurs et de leur fournir des environnements sûrs, afin que les cas dans lesquels ils échouent ne deviennent pas de lourds sacs à dos d’échec du travail.

Par conséquent, il est important de prendre soin de la motivation des personnes. Faire face à un échec au travail est plus facile pour les personnes en sécurité et heureuses.

Mais pas seulement cela, mais il faut aussi former les gens pour qu’ils n’arrêtent pas de grandir et de se développer. Se sentir coincé est l’un des signes de l’échec au travail.

L’échec au travail se situe entre les faits et les sensations, c’est pourquoi c’est une question délicate et difficile à aborder. L’important est de se rappeler qu’échouer fait partie du processus, qu’un échec ne fait pas d’une personne un échec total et que vous pouvez toujours en tirer des leçons.

© 2023 Tous droits réservés